La Petite nous dévoile son nouvel EP « Des Nues », un EP sensuel et mélancoliqueet qui annonce déjà une suite. On écoute :

Hello, c’est notre première rencontre, qui es-tu ?

Hello ! Moi, c’est La Petite. J’ai 21 ans et je vis à Paris. Je suis artiste dans l’âme, mais surtout musicienne. J’écris un peu sur tout, mais principalement sur ce que je vis. Puis je mets en musique tout ça pour mettre au monde un gros bébé musical que je livre ensuite à qui veux bien l’adopter.

Tu viens de sortir ton premier EP, peux-tu nous en dire plus ?

Mon Ep Des nues c’est d’abord une histoire. Un historie d’amour qui commence fort et beau et qui pourtant se termine. Chacun des 5 morceaux, dans l’ordre, illustre un chapitre de cette histoire. Charnelle, sensible et mélancolique. La musique est globalement douce et aérienne. Des Nues, le dernier titre clôture pour ouvrir sur la suite, sur laquelle je travaille déjà et qui s’annonce un peu plus « trash ».

Quels ont été les enjeux lors de la conception de cet EP ?

La sincérité était l’enjeu principal. Montrer qui je suis. Sans détours, sans mensonges.
Je voulais vraiment raconter quelque chose de personnel, mais en ouvrant un espace où chacun pourrait s’identifier et se raconter sa propre histoire. Que les sons, les paroles, résonnent. Pierre Bougeard, qui m’accompagne sur l’arrangement de chaque morceaux à réussi à comprendre cet enjeux, et le respecter.

Que prévois-tu de faire par la suite ?

La suite, c’est du live bien sûr, la scène pour partager, planer et faire planer. Et il y a aussi de nouveaux morceaux déjà en route. Affaire à suivre !

Eau plate ou gazeuse ?

De l’eau ? C’est quoi ça ?