« Au pire quoi ? », José

Salut ! Qui es-tu ?

Je suis Amélie, un petit bout de femme naïve qui aime voyager et rencontrer des gens. Je crois qu’il est grand temps de nous soucier de l’impact négatif de l’industrie de la mode alors j’ai créé une marque de pulls JOSÉ, qui fait travailler des artisans en Bolivie. Je voyage (en Bolivie), je travaille (en France) et j’ai la chance de rencontrer tous les jours de belles personnes.

Depuis quand et comment ton projet est-il né ?

Mon projet est né en Septembre 2017, il y a un an. Je suis tombée amoureuse de l’artisanat d’Amérique du Sud. Alors, j’ai fait appel à des artisans au savoir-faire hors du commun et j’ai développé ma première collection de pulls incas en alpaga. Ce projet est né d’un voyage en Bolivie, à 10000 km de Paris.

Que trouve-t-on chez José ?

Des pulls 100% en fibres naturelles faits-main par des artisans boliviens qui ont besoin de travailler et dont le savoir-faire ancestral du travail de la maille se perd, à cause des industries des pays voisins grandissantes.

Quel est le processus de fabrication pour tes produits ?

Un pull, c’est 9h de production pour un artisan rémunéré de manière juste et équitable. La laine est fournie par Coproca, le fournisseur de laine local, puis redistribuée dans les différents ateliers (3 ateliers / 35 artisans travaillent ce jour sur le projet). Quantités limitées, prix justes.

Un mot pour la fin ?

Partageons nos territoires et nos compétences, pour créer ensemble. La mode est l’opportunité de donner des chances.

L’ESPACE DE TRAVAIL

LA CARTE D’IDENTITÉ