Salut ! Qui êtes vous ?

Salut ! Je suis Ali Danel, artiste. Je suis un humain, du règne animal donc, ce que tâche de ne jamais oublier. Je viens de Picardie, j’ai vécu à Lille et au Havre, et je suis actuellement en tournée au Québec. J’y partage ma passion pour la musique et la richesse de la langue française.

Parlez nous un peu de votre projet !

J’ai commencé à bidouiller en autodidacte sur une guitare et une mandoline de mon grand-frère quand j’étais enfant, et déjà marqué par les messages écologistes des cowboys fringants, je ressentais le besoin de participer à l’éveil des consciences tout en faisant la fête en musique. J’ai donc commencé les concert à 10 ans avec des textes très maladroits, puis j’ai eu de nombreux groupes dans différents styles. La vingtaine passée, j’ai décidé de me remettre à chanter, à écrire en français, tout en continuant d’explorer différents horizons musicaux. En solo, ça me permet d’avoir une approche professionnelle indépendante qui tient la route, qu’elle soit droite ou sinueuse.

Vous participez bientôt au Crossroads Festival, hâte ?

En effet j’ai hâte de jouer au Crossroads, car j’ai aimé l’ambiance et le concept dans les années précédentes. Et d’ici-là, j’aurai été rodé par ma tournée québécoise, et j’aurai eu le temps de retravailler encore mon set en fonction du recul et de mes envies post-tournée. À vrai dire je ne sais pas exactement ce que j’y jouerai, je sais juste que je vais bien m’amuser.

Avez-vous de sorties de prévues ?

Je sortirai un album peu après le Crossroads, ce sera mon troisième solo auto-produit. Il sera très axé sur mes préoccupations environnementales, avec une bonne dose d’ironie, d’humour et de rêverie pour faire passer le message à différentes générations.