« Stay humble », Bunkez

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/320753641″ params= »color=#ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »300″ iframe= »true » /]

Avec Talent : Yo, qui êtes-vous les gars ?

Topless Factory : Salut ! On est un binôme, Paul et Pablo, du nom de Topless Factory, basé avant tout sur une complémentarité. Nous sommes des potes d’enfance qui avons décidé de se réunir il y a maintenant 3 ans pour faire du son. Depuis, on a fait pas mal de soirées sur les scènes tourangelles et on va sortir un EP indépendant dans le courant du mois de mai 2017 sous (la lointaine) épaule de Stoner Records.

A-T : Alors, dans cet EP, que recherchez-vous à travers vos morceaux ?

T-F : Il y a deux choses : arriver à produire du dubstep et trouver son identité. Nous, on cherche à être reconnu dans le genre grâce à notre touche perso. C’est «Girl Talk»  qui nous définirait le plus, avec un style et une originalité bien à nous. Pour cet EP, on a essayé de produire de la dubstep tout en ajoutant une sorte de métissage, afin de donner un côté unique en son genre.

A-T : Pourquoi le dubstep ?

T-F : C’est un style qui est basé sur une démonstration technique et rythmique, composé de toutes sortes de synthés. Il s’agit d’une sorte de modélisation. Ça se rapproche de la musique classique, si tu n’as pas de base dans le domaine, tu auras du mal à en comprendre toutes les facettes. Après, c’est surtout une histoire de goût. À force, on a vraiment eu envie de travailler et de produire de la dubstep.
Paul : J’ai réussi à m’intégrer dans la basse musique au-delà du son : avec son aspect convivial et à la découverte des ambiances bien cool des soirées dubstep.

A-T : Quelle importance avez-vous à trouver votre propre identité ?

T-F : On cherche surtout à briser la guerre des genres, surtout entre la techno et le dubstep, ouvrir les frontière grâce au métissage des genres, ou encore en exploiter tous les aspects.
Pablo : Quand j’écoute un artiste dubstep, et même s’il est parfaitement produit de A à Z, j’ai tendance à m’ennuyer à la longue.
Paul : Ce style musical mérite d’être plus reconnu et accessible ! Un artiste qui illustre bien ça : Ganga White Night.

A-T : Vous avez des projets à venir ?

T-F : Yes, on sort notre EP en mai et on enchaîne avec une date au RED Club. On a aussi sorti un remix avant la sortie de notre EP . Après, on a notre réputation à Tours, c’est pour ça qu’on voudrait s’exporter grâce à cet EP !

L’espace de travail

TopessET

La Carte d’Identité

ToplessFactory

La Musique

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/users/6254356″ params= »color=#ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »300″ iframe= »true » /]

TOPLESS FACTORY :