« Doucement le matin et un peu moins vite l’après-midi », SWE

Avec Talent : Qui êtes vous ?

SWE : Tout d’abord, c’est Sonny Muller, un ancien graffeur qui skate beaucoup, et moi Alexia Deluge qui suis à la base beatmaker et producteur de Trap. On a la vingtaine tout les deux et on s’est rencontré en soirée bass music sur Paris (on est des fou de dubstep/dnb/trap…). On est également ce qu’on pourrait appelé des «stoners».

A-T : D’où vient SWE ?

SWE : Le nom SWE vient des graff que posait Sonny à l’ancienne, par contre on a décidé de ne pas dévoiler ce que ça voulait dire. Notre marque est le reflet parfait de ce qui se passe dans nos têtes.

A-T : Avez-vous des projets, des envies, ou un but pour l’année ?

SWE : Cette année, on aimerait se lancer plus activement dans nos productions. On va sortir notre site web dans les prochains mois et également faire une soirée de lancement (si tout se passe bien) d’ici le mois de juin.

A-T : Comment vous est venue l’idée de lancer une marque de vêtement ?

SWE : À la base, c’est le projet de Sonny. Ça fait 2 ans qu’il travaille sur des dessins, des graphismes et surtout une manière de se lancer. Je pense qu’il a toujours voulu faire ça, surtout qu’il a un vrai talent de dessinateur.

A-T : Vous songez à faire des collab’ ou exposer dans des shops ?

SWE : En réalité, on aimerait tenter de poser du son dans des skatepark (puisque je suis DJ) et de faire des shops éphémères en même temps (un peu comme Supreme à l’ancienne) – ce qui nous ferait connaître sous toutes les coutures. Après niveau collab’, on est ouvert à tout même si c’est pas nos priorités.

L’espace de travail

La Carte d’Identité