« Monde de merde », Georges Abitbo

Avec Talent : Salut, qui es-tu ?

None Tattooer : Salut, je m’appelle Lorenzo, j’ai 26 ans et je change tout le temps d’avis.

A-T : Depuis quand, et comment es-tu arrivé dans ce milieu ?

N-T : Je suis arrivé dans ce milieu un peu par hasard, comme beaucoup de jeunes nouveaux tatoueurs j’ai l’impression. Je m’étais fait tatouer avant d’arriver sur Bruxelles pour des études de peinture. J’étais très curieux et, de là, j’ai commencé à réellement m’intéresser à ce qui se faisait et à ce qui avait été fait dans ce milieu. Puis, certains amis m’ont demandé s’il était possible de se faire tatouer mes dessins ou même si je ne voulais pas essayer de les tatouer. J’ai alors commencé à m’équiper avec l’aide et les conseils précieux de quelques tatoueurs. Après quelques mois, j’ai intégré un street shop dans le sud de la ville, mais une fois la licence en poche, j’ai décidé de revenir en France. J’ai ensuite intégré l’équipe de MESSE NOIRE à Toulouse fin 201