« Faire et défaire, c’est toujours travailler », Laborantique

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=up8kEc92_hU&w=560&h=315]

Avec Talent : Salut ! Qui es-tu ?

Laborantique : Je suis Hélène, créatrice de bijoux, j’ai 34 ans et je suis maman de 2 petites filles. J’habite depuis peu sur Bordeaux après avoir passé 12 ans à Paris. Je suis une passionnée du vintage et je cours les vide-greniers.

A-T : D’où vient Laborantique ?

L : Je commence par faire de belles études, je multiplie les jobs mais je ne m’épanouis pas. En parallèle, je m’éclate à courir les puces et d’autres bonnes adresses parisiennes. Pendant un moment même, j’en fait mon métier en travaillant en friperie. J’en profite pour y vendre des bijoux que je crée et des vêtements que je customise. J’arrête tout pour voyager pendant quelques mois et je reprends un job alimentaire. Tout bascule le jour où je rencontre Franck qui deviendra l’homme de ma vie. Il me donne la possibilité de tout quitter et de me lancer. Je deviens monteuse de bijoux en free-lance et j’aime enfin mon job ! Mes connaissances, ma culture du bijou et ma technicité se développent.
Notre famille s’agrandit et nous déménageons, je décide de lier mes 2 passions que sont le bijou et le vintage pour en faire mon métier. Laborantique est né ! Ce sera une sorte de laboratoire où je customise des antiquités.

A-T : Qu’est-ce qui te plaît dans ce que tu fais ?

L : L’unicité de mes créations. Depuis petite, refaire la même chose m’ennuie terriblement. Travailler à partir de l’existant. Il a une histoire que j’aime réinterpréter. Il a des contraintes avec lesquelles j’aime jouer.

A-T : Comment choisis-tu le bijou auquel tu donnes une nouvelle vie ?

L : Sacrée question ! Un bijou cassé ou usé par le temps a tout à fait sa place dans ma boîte à trésors, il raconte une histoire que je peux réinventer. J’aime ce qui brille alors ce qui est strassé mais pas rococo m’attire, ça s’intègre bien dans l’esprit Gatsby que je vais essayer de renforcer. Je suis très sensible à l’Art Nouveau et plus particulièrement l’Art Déco depuis une visite à Bruxelles il y a de nombreuses années. Du coup, je convoite tout bijou qui s’en inspire. Je n’ai rien contre le kitsch, bien au contraire. Le challenge est alors de bien l’employer ! Ce qui peut aussi me séduire dans le bijou que je choisis de transformer, c’est le discours de celui ou celle à qui je l’achète. Il y a souvent une petite anecdote à la clé. Qu’elle m’amuse ou me touche, une chose est sûre, elle m’inspire.

A-T : Quelle a été ta plus belle trouvaille ?

L : Voilà des photos pour ma plus belle trouvaille. Une amie m’a donné un jour ce corail, et m’a dit : «je suis sûre que tu en feras quelque chose». Ce sautoir est ma première création à l’origine de Laborantique.

L’espace de travail

17475208_10155214695679791_653895386_o

La Carte d’Identité

LABORANTIQUE

Les Créations

LABORANTIQUE :