« La plupart des gens préfèrent le confort à la prise de risque (…) parce qu’ils ont peur du changement et de l’échec, alors que la plus grande des peurs devrait être celle d’une vie gâchée », Karine Tuil

 

Avec Talent : Salut, qui es-tu ?

Karysm : Je suis un véritable entrepreneur, sur différents projets. Amoureux de la mode, des solutions pratiques et bien pensées j’ai une affinité avec la culture urbaine (tag et RNB), le design et le « brut » (bâtiment industriel, matière brute, acier, béton…). J’ai une vraie fibre vers le rapprochement des gens, des talents, j’aime la cohésion, le collectif et l’état d’esprit. Je puise ma force dans mon désir d’entreprendre, de concrétiser des idées et dans mon parcours professionnel de communicant.
Je travaille depuis 15 ans dans la publicité et marketing opérationnel. J’accompagne des sociétés, des start-up, des grandes marques dans leur développement et actions de communication. J’ai progressé dans des agences et chez des annonceurs, au contact de ceux qui produisent de la richesse, de la valeur ajoutée. Je me nourris de mes échecs et retours d’expérience pour être plus fort, plus rapide et plus pragmatique. Je suis connecté au monde qui nous entoure, au retour/vintage aussi (très à la mode) et aux détresses des gens.

A-T : Depuis quand et comment le projet a t-il été lancé ?

K : Ce projet se travaille depuis 3 ans et il est sorti de ma tête depuis presque 2 ans. En plein développement de cette marque et de ses codes, j’ai encore plein d’idées mais le temps joue contre moi (ma disponibilité) et mes moyens financiers ;-). J’ai depuis longtemps voulu sortir une marque de vêtements et accessoires, connectée à une population, avec des attentes et des éléments d’appartenance. Je veux un projet humain, fruit de rencontres, en respect avec mes valeurs et celles de mes partenaires. Evidemment, on se dit « une marque de plus sur le marché », mais je pense sincèrement qu’elle trouve son public (généraliste) et ses produits sont conformes à des envies partagées. Je voulais rapidement lancer une gamme large de vêtements mais le travail sur les collections et investissements de départ sont quand même lourds. Alors, par des rencontres, j’ai souhaité pousser prioritairement une gamme de montres pour homme et femme. Une collection de bracelets Nato interchangeables pour s’adapter à la tenue du jour, à l’envie du jour !
Je travaille avec la même exigence que deux marques plus connues comme Daniel Wellington et Cluse mais avec une approche plus directe et plus vraie, et un niveau de prix plus raisonnable. Mes montres sont aussi garanties 2 ans, mêmes finitions, même mouvement, même qualité voir mieux… alors pourquoi réfléchir ?

A-T : Pourquoi «Karysm » ?

K : Karysm vient de l’être charismatique ! Je souhaite proposer des collections, des styles marqués mais non déconnectés des tendances ça se veut chic, efficace, impeccable sans style dérangeant – je souhaite valoriser l’Homme, le rendre fier et combatif. Rien n’égal notre charisme.

A-T : Que trouve-t-on chez Karysm ?

K : Actuellement, on y trouve une collection de montres pour homme (Dandy), une collection de montres pour femme (Elégance) et une collection de montres mixtes au fond coloré (noir ou bleu foncé) avec une étanchéité à 30m. J’ai déjà un sweat et un polo (aux mêmes ligne et qualité que Boss), les prototypes sont arrivés, il reste à lancer la machine.

A-T : Tu as de nouveaux projets en cours ?

K : Oui ; lancer une collection de vêtements « classiques » et une collection plus « personnalisable » j’ai une idée derrière la tête. De même, je souhaite avoir des nouvelles montres et une offre de ceintures dans la même veine. Je souhaite aussi agrandir largement mon réseau de revendeurs (boutiques vêtements, lieux de mode comme salon de coiffure), trouver des égéries à la marque ou encore développer ma présence sur Internet par des articles, contributeurs et ambassadeurs.

L’espace de travail

La Carte d’Identité