« Je connais mes limites. C’est pourquoi je vais au delà », Serge Gainsbourg

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=eeJ-z6lgojU&w=560&h=315]

Avec Talent : Qui es-tu ?

Isaac : Je m’appelle Isaac, on pourrait dire que je suis un «dessineux», même si le mot n’existe pas vraiment et que je fais aussi de la peinture (dans lesquelles le dessin a tendance à avoir une grosse importance malgré tout) – mais je n’aime pas trop le terme «artiste», je veux dire par là que je ne peux pas me qualifier en tant que tel, c’est plutôt aux autres d’en juger !

A-T : Comment qualifierais-tu ton travail ?

I : Je pense que je suis quelqu’un qui fait de l’illustration. J’aimerais d’ailleurs m’orienter plus dans cette voie-là, et plus particulièrement dans la BD. Au niveau de mon style, j’ai tendance à encore me chercher, mais j’essaye de faire des images assez réalistes d’un point de vue général (bien que je stylise quand même, par exemple dans mes BD). J’adapte donc la forme, le trait, ou la couleur, en fonction de ce que je veux véhiculer dans une histoire.

A-T : Tu dis vouloir t’orienter plus vers l’illustration, qu’est-ce qui t’attire là-dedans ?

I : Ce que j’aime le plus dans ce que je fais, c’est la partie dessin. J’ai commencé tout petit en recopiant les personnages que j’aimais, comme beaucoup, et je suis resté làdedans ! L’illustration, c’est quelque chose d’assez accessible et on n’a pas forcément besoin de réfléchir quand on voit une image. Même des gens qui ne s’y connaissent pas, ou peu, comme les enfants, peuvent être sensibles et comprendre une illustration, trouver une image belle ou non. La diffusion se fait assez facilement quand on y est souvent confrontés, que ce soit dans des livres, sur des affiches, etc. – ce qui n’est pas toujours le cas avec l’art en général où, souvent, il faut s’intéresser un minimum au sujet pour y être confronté. Si on ne va pas dans des musées, voir des expos, lire des livres spécifiques, beaucoup risquent de passer à côté de nombreuses choses malheureusement ! Et puis, il y a aussi parfois dans l’art des formes que les gens non habitués ne comprennent pas et qui sortent des phrases comme «mon gamin de 5 ans aurait pu le faire», alors que ce n’est pas toujours aussi simple… On retrouve un peu moins ce genre de réaction avec l’illustration !

A-T : Tu as un but ou un rêve ? Quelque chose que tu souhaiterais vraiment réaliser ?

I : Oui, j’aimerais bien vivre de la bande dessinée. C’est bien de rêver, car c’est vraiment compliqué de vivre de ça ! Si jamais je devais être moins gourmand, je voudrais quand même voir éditer une ou deux histoires pour pouvoir partager avec un maximum de personnes ce que je fais !

A-T : Et quel genre de bande dessinée ce serait ? Tu as une petite idée derrière la tête ?

I : Comme je disais tout à l’heure, le style peut s’adapter en fonction de ce que j’ai à raconter. Là, je travaille sur une histoire assez conventionnelle, en quelques chapitres, couleurs au lavis acrylique et aquarelle, dessin assez soigné (du moins j’essaye). J’ai un projet en tête depuis un an environ où le dessin serait beaucoup plus libre, avec des traits un peu jetés et pas forcément en couleur avec une ambiance «croquis sur le vif» !

L’espace de travail

IsaacET

La Carte d’Identité

isaac

Les Réalisations

ISAAC JIZ :