« Ceux qui désirent le moins de choses sont les plus prêts des dieux », Socrate

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Q-i1XZc8ZwA&w=560&h=315]

Avec Talent : Qui es-tu ?

Iditch : Je suis Iditch, co-gérant et tatoueur résident de Mojito Tattoo à Toulouse. J’ai 29 ans, je suis marié à Mo (@inkbymo) avec qui j’ai ouvert le salon il y a 4 ans, et papa depuis peu.

A-T : Depuis quand est-ce que tu tatoues ?

I : J’ai commencé à piquer deci delà il y a quatre ans, mais on peut considérer que je fais ça plus professionnellement depuis trois ans. Avant, c’était quelques pièces sur les copains ou la famille que je faisais les soirs ou les week-ends à côté de mon travail.

A-T : Quel a été ton déclic pour te lancer dans le tattoo ?

I : J’étais juste un graphiste en période sabbatique. J’en avais bouffé dans les études et dans le free-lance, et j’avais besoin de faire autre chose pendant un bout de temps. J’ai bossé dans la vente et autre pour changer d’air mais les arts graphiques me manquaient. Je les ai retrouvés par un autre médium qu’est le tattoo. J’appréciais juste le fait que, contrairement au graphisme, j’avais du contact réel avec les clients. C’est plus la proximité du client et le format de ce métier que le tattoo en lui-même qui m’a attiré au final.

A-T : Quel a été ton projet tattoo le plus fou ?

I : Fou je sais pas mais coté Kamoulox j’hésite entre le portrait d’Igor (ou Grichka, au choix) Bogdanoff, ou le portrait de Maïté. C’était juste improbable.

A-T : À quoi tu penses quand tu tatoues ?

I : Je pense à la ligne que je suis en train de faire, et comment je vais devoir la tirer. J’en ressors toujours épuisé parce qu’on est extrêmement concentré sur le tout petit bout de l’aiguille, et rien d’autre.

L’espace de travail

14211986_1148910691842768_3608313949799090923_n

La Carte d’Identité

iditch

Les Tatouages

IDITCH :