« Pschiit, la bière s’ouvre », Buddy Records

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=OAXx5JFoKx0&w=560&h=315]

Avec Talent : Salut, qui êtes-vous ?

Buddy Records : Nous sommes Buddy Records, composé de Victor, Viktor, Charles et Gregoire. Buddy Records est un label basé a Paris et proposant de la musique à guitares, mais pas que.

A-T : Quand et comment avez-vous lancé votre label ?

B-R : En septembre 2015. L’idée de base est de pouvoir compiler, regrouper nos goûts en matière de groupes ou artistes et proposer des compiles cohérentes et résolument indépendantes. Les sorties de groupes seuls ou en split sont venues logiquement après. La compile reste à nos yeux un support de base pour tout « amateur » de musique en tout genre.
Viktor : Pour l’anecdote, la première fois que nous avons évoqué l’idée de monter un collectif ou un label, c’était sur l’île aux Moines en vacances, Charles et moi, autour d’une mousse bien fraîche. Victor, mon meilleur ami s’est greffé au projet et, par la suite, mon frère Gregoire. C’est avant tout un projet de potes et de famille, fait avec passion et amour.

A-T : Avez-vous des références particulières ?

B-R : La scène post punk et LO FI australienne avec Kitchen’s Floor, Sunday Painters, Constant Mongrel… La pop canadienne avec Corridor ou encore Telstar Drugs. Mais aussi la scène DIY américaine avec Guided by Voices, Beat happening… La twee ou jangle pop anglaise période CD 86, avec des groupes comme Pastels, The Dentists, Wedding Present… On est aussi vachement ouverts à la musique plus électronique et kraut. Impossible de te lister les groupes, on y passerait la nuit.

A-T : Quels artistes peut-on trouver sur votre label ?

B-R : « Bockers » (genre synth punk), « On lâche les chiens » (genre one man band post punk), « Los VVS » (genre surf garage), « Young Like Old Men » (genre noise rock ), « Renard Empaillé » (genre garage kraut), « Amazone » (genre pop psychédélique), « Piss Pain » (genre post punk ), « Le Groupe Obscur » (genre dream pop). Ceci n’est pas une liste exhaustive. Il faut aller les écouter, il y en a 4.
Pour nos sorties nous avons 2 split : « The Flashers // The Bad Pelicans », du post garage fait par des jeunes loups de Rennes, et « Thee Maximators // Dr Chan », du garage classique mais efficace.
En sorties de groupes seuls, on a « En Attendant Ana », nos supers potes sortis avec l’aide d’un autre label, Montagne Sacrée, qui sont aussi des amis ! L’idée était d’aller jusqu’au bout d’un projet et d’accompagner le groupe des studios à la sortie.
On adore aussi la scène DIY australienne, nous avons sorti « Kitchen’s Floor », un groupe des plus prolifique de Brisbane – en l’occurrence, là, ce sont des démos jamais sorties avant en sauce LO FI. Et notre dernière sortie australienne, c’est « PAPPY », projet post punk regroupant des membres de Taco Leg, de Constant Mongrel et UV Race, ils viennent de Melbourne et sont géniaux.

A-T : Vous avez des choses de prévues pour bientôt ?

B-R : Continuer de faire jouer des groupes français et étrangers, prochaine compile qui sera une double pour décembre et en septembre la sortie de « Os Noctambulos ».

L’espace de travail

ETBuddy

La Carte d’Identité

BR

La Musique

[bandcamp width=100% height=120 album=2296915531 size=large bgcol=ffffff linkcol=0687f5 tracklist=false artwork=small]

Buddy Records :